Derniers articles

L’humusation, une proposition alternative écologique en matière funéraire

Depuis quelques années, des particuliers en Belgique et en France défendent un usage naturel de la décomposition du corps humain après sa mort afin de créer un humus fertile. S’inscrivant dans la volonté actuelle de préservation de l’environnement, cette méthode, pour le moment à l’étude, pourrait révolutionner nos pratiques funéraires.

Les différents types d’inhumation

Enterrer ses morts est ce qui définit l’Homme, avant même qu’il ait été sédentarisé. Selon les époques, les lieux et les religions, la mise en terre se fait sous diverses formes. Aujourd’hui en France, l’inhumation se fait généralement dans un cimetière (plus rarement et sous conditions dans une propriété privée) ; elle est donc soumise aux […]

Tout savoir sur les tombes

La tombe – du grec tymbos : le tertre – est le lieu d’enfouissement d’une dépouille mortelle. Ce rite funéraire, propre à l’espèce humaine, a évolué depuis le Paléolithique (datation de la première tombe découverte) ; il est caractérisé aujourd’hui par des ouvrages spécifiquement érigés (les monuments funéraires et cinéraires) et des indications mémorielles gravées sur des […]

La toilette mortuaire

La toilette mortuaire est le premier acte effectué sur le corps après le décès, avant le transport de la dépouille mortelle dans une chambre funéraire. Pratique universelle et séculaire, elle est un symbole fort du passage de vie à trépas. C’est un acte important, qui marque le respect et la dignité attachés au défunt.

La sépulture, reflet de notre humanité

Le mot sépulture désigne aussi bien l’acte de mettre en terre que le lieu d’inhumation du corps. Ce rite funéraire ancestral signe notre condition d’humain : depuis toujours, l’homme enterre ses morts et leur rend hommage.

Les informations utiles pour utiliser une chambre funéraire

Lieu d’accueil de la dépouille mortelle et de recueillement des proches, la chambre funéraire est un espace à part, qui marque une transition entre le lieu du décès et la sépulture symbolisant la dernière demeure du défunt. Il est aussi le lieu de préparation du corps pour les obsèques.

Les soins de thanatopraxie : l’art et la technique de l’embaumement

Conserver au défunt l’apparence qu’on lui a connue, préserver le corps des processus naturels de dégradation, limiter les risques sanitaires liés à la dépouille mortelle ou encore respecter les dernières volontés du disparu, les raisons qui poussent les familles à choisir l’embaumement à la suite d’un décès sont multiples.

Les cimetières de France

La France compte un peu plus de 43 000 cimetières, répartis sur le territoire et hors métropole. Traditionnellement érigé autour des églises et plus tard à la périphérie des communes, le cimetière est un lieu sociétal et un reflet de notre histoire. Espace de recueillement hors du tumulte quotidien, il est aussi recherché pour sa […]

Tous savoir sur le columbarium

De plus en plus de personnes en France choisissent d’être incinérées après leur décès. Lorsque les cendres ne sont pas dispersées, elles sont conservées dans une urne funéraire, qui peut soit être déposée dans une sépulture individuelle (un caveau ou une cavurne), soit être scellée dans une sépulture cinéraire collective : le columbarium.

Les messages de condoléances

Lors de la perte d’un être cher, la présence et le soutien amical des proches, parents, amis ou collègues de travail revêt une importance toute particulière pour la famille du défunt. En présentant ses condoléances, on exprime sa compassion, sa tristesse, son désir de soulager la souffrance de la personne endeuillée.